Le point sur la retraite complémentaire des agents contractuels

Les agents contractuels de la fonction publique doivent deux cotisations de retraite. La première est à verser au régime général de la sécurité sociale tandis que l’autre est à payer à l’Ircantec (institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l’État et des collectivités publiques).

Cette dernière est un régime de retraite basé sur le comptage de points. Le montant de la pension perçu par ces derniers sera calculé en fonction du nombre de points cumulés.

Il est déterminé via le rapport entre le total des cotisations et le salaire de référence qui évolue annuellement. En 2016 par exemple, il était de 4,766 €.

Notons qu’en cas de congé de maladie, de chômage indemnisé ou d’arrêt d’activité pour élever un enfant, les agents contractuels gagnent des points gratuits. Il faut aussi souligner que le nombre des points est majoré dans le cas où les agents contractuels ont 3 enfants et plus. Le taux de majoration varie entre 10 % et 30%.